Skip to main content

// Blogs // network's blog

network 26/06/2015 - 10:00AM

À la une: Cinema Politica Waterloo

Avec tant de groupes, d’organismes et de bénévoles consacrant leur temps et leur énergie à maintenir les cinéclubs à travers le Réseau Cinéma Politica, nous avons cru qu’il serait pertinent de mettre en lumière des cinéclubs individuels, afin de représenter notre vaste réseau plutôt abstrait d’une manière plus concrète. Alors, de temps à autre, un cinéclub prendra la parole pour discuter de ses activités, ses défis, ses réussites et plus encore. Pour la sixième édition de « À la une », nous avons demandé à CP Waterloo de nous envoyer leurs pensées et leurs réflexions.  Vous trouverez ci-bas la réponse, rédigée par l'équipe de CP Waterloo.

Les cinq années où Cinema Politica a été actif à Waterloo ont démontré que sa magie repose dans sa capacité à magnifier l’action de quelques passionnés. Depuis l’automne 2014, nous ne sommes en effet que cinq : quatre étudiants au premier et au deuxième cycle de l’Université de Waterloo et un membre du Groupe de recherche pour l’intérêt public de Waterloo (WPIRG). Bien que nous soyons peu nombreux, nous apportons la passion de tous les coins de la communauté de justice sociale, puisque chacun de nous a déjà organisé des événements autour des questions de classe, d’ethnies, de genre, de droits autochtones, de questions environnementales, d’engagement politique et social au bas de l’échelle. En tant que membres actifs de ces communautés, un des aspects les plus enthousiasmants dans la coordination de Cinéma Politica à Waterloo a été l’encouragement des périodes de questions et de discussion après chaque film, souvent avec l’aide d’un conférencier, pour situer les documentaires dans le contexte local. Nous tenons ces débats dans des cafés attachés aux cinéclubs où ont lieu les diffusions, ce qui offre un décor accueillant et intime pour le public, l’invitant à se détendre et à réfléchir sur le documentaire. Ce sont ces discussions et ces périodes de questions qui nous permettent d’observer ce que le public a compris et quels liens ils ont établis, en plus d’offrir un contexte plus personnel souvent nécessaire pour nous faire passer à l’acte.  

Situés dans notre cinéma local indépendant, les Princess Cinemas, nous avons eu l’opportunité de créer un lieu particulièrement bienvenu pour amorcer d’importantes conversations qui contribuent à un travail de justice sociale déjà bien amorcé. En continuant à expérimenter diverses méthodes pour attirer l’ensemble de la communauté à ces conversations sur la justice sociale, on se rend compte que Cinéma Politica possède un grand potentiel. Notre chapitre CP cherche à réaliser le potentiel offert par ce lieu en créant des liens avec la communauté locale et en mettant en lumière les questions pertinentes à soulever sur le plan régional.

Fondé par le Groupe de recherché pour l’intérêt public de Waterloo, CP a manifesté une présence constante dans le campus de l’UW et, plus récemment, au sein de la ville de Waterloo. Nous avons récemment déménagé au centre-ville avec l’intention d’attirer un plus grand public, en plus d’entretenir des collaborations avec d’autres groupes de justice sociale et environnementale dans la communauté, tels que le LSPIRG, Waterloo 350, et le Palestine Solidarity Action Group. En tant que projet mené sur le campus, nous choisissons trois films par session selon la pertinence du sujet, dont nous tentons de coordonner la projection avec d’autres initiatives en cours. À la session d’automne 2014, par exemple, nous avons mis l’accent sur Israël et la Palestine et nous avons projeté les films en conjonction avec le lancement de la campagne de collaboration éthique Palestine Solidarity Action Group’s Ethical Collaboration (semblable à BDS - Boycott, désinvestissement et sanctions). Nous savions que les gens ont tendance à rester à l’écart des polarisations politiques, nous avons donc usé de CP comme d’une plateforme pour entamer la conversation de manière à solliciter très peu d’engagement personnel pour commencer. S’il est vrai qu’il est difficile de juger du succès de nos projections sur une plus grande échelle, reparler avec des membres du public dans les mois ayant suivi les projections et entendre leurs remarques sur certains aspects des films qui continuent à les toucher, a en quelque sorte été pour nous une source de gratification et d’encouragement.

Alors que le WPIRG continue à galvaniser la foule estudiantine atour de questions telles que l’augmentation des frais de scolarité, la destruction de l’environnement, l’exploitation des locataires étudiants, les partenariats non éthiques de l’Université, CP continue à être un point de départ pour la participation des membres de la communauté et des étudiants, à être également un projet énergisant encourageant les gens à devenir plus actifs. Vivre et témoigner du pouvoir du documentaire comme plateforme de l’engagement personnel nous fait vivre des moments palpitants!

 

Join us on Facebook