Aller au contenu principal

// Blogs // Blog de ulaval

ulaval 05/09/2013 - 05:37PM

Brève : ce qui s'en vient au Festival de Cinéma de la Ville de Québec

Des survivants du LRA - image du film Se battre comme des soldats

Cinéma Politica Université Laval est fière de s’associer au Festival de cinéma de la Ville de Québec pour présenter en ciné-débat : « Se battre comme des soldats, mourir comme des enfants », un film de Patrick Reed, avec invités Roméo Dallaire et Roy Dupuis. C'est un rendez-vous samedi 21 septembre à 14 heures au Cinéma Cartier.
Le film suit Roméo Dallaire dans sa mission pour faire cesser l’exploitation des enfants-soldats dans le monde et pour faciliter la réintégration des enfants-soldats.

Le Festival de cinéma de la Ville de Québec a lieu du 19 au 29 septembre (ouverture le 18 septembre avec Parkland) à trois endroits; Palais Montcalm, Cinéma Cartier et au Dôme de la Place D’Youville. Pour assister aux présentations incluant celle du 21 septembre, cela prend soit un bracelet journalier ou un laissez-passer. Le bracelet journalier donne accès à toutes les activités de la journée en question pour la somme de 11,50 (1 $ de rabais sur présentation de la carte Opus) et ne peut être acheté que la journée même à un des lieux mentionnés ci-dessus. Le laissez-passer est en vente au coût de 45 $ et donne accès à tous les événements, excepté les séances d’ouverture et de clôture.

À surveiller pendant le Festival

Nous étions à la conférence de presse du Festival mardi et voici ce que nous pensons vaudra le détour. D’abord, si le cinéma vous intéresse de près ou de loin, mais aucun film ne vous intéresse particulièrement ou n’adonne dans votre horaire, vous pourrez toujours fréquenter le Dôme de la Place d’Youville, le quartier général du festival. L’accès y sera toujours gratuit et plusieurs activités y prendront place; des discussions, des 5 à 7, des classes de maître, etc. Ce sera aussi un excellent lieu pour rencontrer des personnes du milieu et des passionnés du cinéma et de réseauter. Autrement, il y aura des projections extérieures le 28 septembre (29 si pluie) sur la rue Cartier, entre Crémazie et le chemin Ste-Foy, les films présentés sont à confirmer.
Le Bicycle Film Festival est une autre activité d’intérêt : 40 films en 4 séances sur le thème du vélo seront présentés à l’Impériale le 21 septembre dans le cadre de la Semaine des transports actifs. Vous pourrez vous faire une journée cinéma et réflexion en commençant par venir nous voir avec le film Se battre comme des soldats… et finir avec une ou deux séances du Bicycle Film Festival!

Autres suggestions de films pendant le festival

21 septembre, avant notre présentation au Cinéma Cartier, le documentaire Surviving Progress d’Harold Crooks et Mathieu Roy, inspiré du livre Brève histoire du progrès de Ronald Wright.

22 septembre au Cinéma Cartier, Absences, un documentaire réalisé par Carole Laganière et produit par l’ONF sur la déchirure, la séparation et comment chaque personne passe à travers cela. Dans l’après-midi, même journée, Twa Timoun de Jonas D’Adesky, une fiction sur Haïti après le tremblement de terre et l’histoire de trois orphelins.

Le 23 et 24 septembre, au Cinéma Cartier, deux chances de voir le documentaire Le Pouvoir de Patrick Rotman sur les coulisses de la politique dans l’Élysée.
23 septembre au Cinéma Cartier, L’Autre Monde de Richard Stanley, un documentaire sur une zone à part de la France, une zone où magie et occulte font partie du quotidien de ses habitants.

Le 24 et 26 septembre au Cinéma Cartier, Surf Boréal de Myriam Caron, la cinéaste y suit des surfeurs de la Côte-Nord au cœur d’une région subissant de grandes transformations économiques.

Le 25 et 27 septembre (Palais Montcalm et Cinéma Cartier), une fiction de Eran Riklis, Zaytoun, sur la rencontre improbable entre un réfugié palestinien et un pilote de chasse israélien après l’écrasement de l’avion de ce dernier à Beyrouth.

Le 26 et 28 septembre au Cinéma Cartier, C’est assez bien d’être fou d’Antoine Page, entre le road-movie et le documentaire, un périple à travers l’Europe et jusqu’en Sibérie narré par un dessinateur, à travers ses illustrations, et un réalisateur.

Le 27 et 28 septembre au Cinéma Cartier, Aujourd’hui pour moi, demain pour toi, un film de Maël Demarcy-Arnaud suivant l’École de la Montagne rouge, un regroupement d'étudiants et d'étudiantes en design graphique qui a laissé sa trace durant la grève étudiante de 2012.

Et il y a Polyester le 20 septembre au Musée de la civilisation de Québec, en collaboration avec Vitesse Lumière, ne serait-ce que pour l’expérience unique en Odorama (cartes à gratter de 10 cases).

Et bien plus encore! Profitez du festival, venez nous y voir le 21 septembre et surveillez notre page Facebook d’autres annonces et surprises à venir!