Aller au contenu principal

// Films // Born of Woman - Programme de courts métrages Fantasia

Born of Woman - Programme de courts métrages Fantasia

Multiple Directors / États-Unis - Canada - Allemagne - Espagne - Australie / 2016 / 112 ' / Anglais

Credits

Links & Reviews

À Venir

Restez à l'écoute pour toutes les projections à venir!

PRÉCÉDENTS

In Production

Un assemblage de courts métrages de cinéastes émergentes explorant les thèmes du corporel et du surréel, ainsi que l'étrangeté et la beauté qui en découlent.

Synopsis

Joignez-vous à nous pour une soirée mémorable de courts métrages de genre réalisés par des artistes émergentes du milieu du cinéma. Ce programme a originalement été sélectionné par les programmateurs-trices de Fantasia dans le cadre de leur édition 2016 et nous sommes enchantés de le faire revivre! Tous les synopsis ci-dessous ont été rédigés par Mitch Davis, programmateur de Fantasia, qui fera l'introduction de cet assemblage diversifié et délectable de cinéma se plongeant dans l'intersection des thèmes du corporel et du surréel, ainsi que dans toute l'étrangeté et la beauté que cette combinaison peut engendrer.

“venefica"VENEFICA
Maria Wilson / États-Unis / 2016 / 7'
 
Une jeune sorcière moderne traverse un difficile rite de passage afin d’apprendre si ses habiletés sont destinées à servir le bien ou le mal. Gagnant de quatre prix sur le circuit festivalier américain, ce film inconfortablement charmant marque les débuts extraordinaires de la réalisatrice, scénariste et productrice Maria Wilson, qui y tient aussi la vedette.

“The Itching"THE ITCHING
Dianne Bellino / États-Unis / 2016 / 15'
 
Lorsqu’une louve timide tente de se rapprocher d’un groupe de lapins extravertis et fêtards, son corps se met à lui gratter de façon insupportable. Une œuvre personnelle et déstabilisante, racontée via un usage saisissant de l’animation de pâte à modeler. THE ITCHING a été lancé à Sundance, où il a remporté la bourse Women in Film. Le film a par la suite été sacré meilleur court métrage d’animation à la fois au festival de Sarasota et à celui d’Athens.

“Skin"SKIN
Jessica Makinson / États-Unis / 2016 / 5'
 
Un cadeau intime arrive par la poste de la part d’un ancien amour, réveillant des émotions et des pulsions dormantes. Un interlude sombre et coquin d’une brillante nouvelle venue qui s’imposera immédiatement sur votre radar.

“Shorty"SHORTY
Anna Zlokovic / États-Unis / 2016 / 20'
 
Laura est le type de femme qu’aucun mot humain ne peut décrire. Car elle n’est pas tout à fait humaine… Elle est en partie quelque chose d’autre, et elle observe les gens de la fenêtre de son appartement afin de se sentir plus près de ceux qui l’entourent. Parfois, son corps clignote au point de presque cesser d’exister. Elle est alors forcée d’interagir avec les autres, ses voisins devenant ses inévitables proies… Une œuvre captivante et excentrique.

“The Stylist"THE STYLIST
Jill Gevargizian / États-Unis / 2016 / 15' 
 
Une coiffeuse mélancolique va beaucoup trop loin avec son dernier client de la soirée. Gagnant du prix du jury et du prix du public au festival Etheria Film Night.

“Static"STATIC
Tanya Lemke / Canada / 2016 / 14' 
 
Un homme âgé, profondément affecté par la mort de plusieurs de ses proches, tente de façon obsessive de préserver son vieux téléviseur. Un film tragique et envoûtant, ponctué de moments surréalistes qui annoncent clairement l’arrivée d’un nouveau talent canadien majeur tout en pulvérisant votre cœur.

“wHole"wHOLE
Verena Klinger & Robert Banning / Allemagne / 2015 / 8'
 
Dans cette fantaisie ténébreuse et poétique en animation image par image, un mari fait tout en son possible pour aider sa femme, qui est née sans yeux, à enfin pouvoir voir. Gagnant de la médaille d’argent à JuFife Nurenberg et de la médaille d’or BDFA et du prix du public au Festival du film de Rostock.

“Disco Inferno"DISCO INFERNO
Alice Waddington / Espagne / 2015 / 12'
 
Un film envoûtant ayant remporté des prix au Fantastic Fest, à Slamdance et à Sitges, DISCO INFERNO est une hallucination occulte visuellement épatante, qui rend hommage au cinéma d’horreur expressionniste du passé tout en défrichant sa propre voie singulière. Une œuvre époustouflante et incontournable.

“The Man Who Caught a Mermaid"THE MAN WHO CAUGHT A MERMAID
Kaitlin Tinker / Australie / 2016 /16 ' 
 
Un vieux pêcheur désireux de capturer une sirène s’entraîne pour être prêt à une possible vie dans la mer. Inutile de dire que cela nuit à son mariage… Un court métrage fantastique et brutal, gagnant du prix Platinum Remi à Worldfest Houston.

 

 

 

Synopsis traduits de l'anglais par Kevin Laforest.