Aller au contenu principal

// Films // CBQM

National Film Board

CBQM

Denis Allen / Canada / 2009 / 67 ' / Anglais

Credits

Doug Forbes
Dennis Allen
Kelly Wolfert & Allan Code
Bonnie Thompson

Links & Reviews

Awards & Festivals

Gagnant, Alanis Obomsawin Best Documentary Award, Imagine Native Film + Media Arts Festival, Canada 2009

À Venir

Restez à l'écoute pour toutes les projections à venir!

PRÉCÉDENTS

This movie has not been screened yet.

In Production

Dans tout le delta du Mackenzie, les ondes radiophoniques transmettent la musique endiablée d'un violoneux.

Synopsis

La station CBQM est devenue une présence familière et rassurante pour les auditeurs éloignés de la région : les trappeurs solitaires dans leurs cabanes, les femmes de la communauté Gwich'in occupées à leurs travaux de perlage ou les camionneurs qui montent la route de Dempster. 

Pour eux, CBMQ est plus qu'une simple station de radio. C’est leur station de radio, une amie sur qui on peut compter, un phare dans le tumulte de la vie, l'expression indéfectible d'une identité et d'une fierté. 

Qu'il s'agisse de rapporter la présence de loups, de diffuser une partie de bingo ou un débat sur l'extraction de l'uranium, ou encore de dédier une larmoyante ballade country à une personne en peine d'amour, la station autogérée CBQM est au service de la population de Fort McPherson depuis près de trente ans. 

Dans CBQM, Dennis Allen, auditeur de longue date et cinéaste doué, rend hommage au « téléphone de brousse » qu'est devenue la station. 

Avec naturel et une oreille attentive à la poésie du quotidien, le réalisateur dresse un portrait nuancé et empreint d'affection de cet endroit que ses habitants appellent McPhoo, un village étreignant les rives de la rivière Peel à environ 150 kilomètres au nord du cercle polaire arctique. 

Composée majoritairement de membres de la nation Teetl’it Gwich’in, la population de Fort McPherson compte quelque 800 âmes. L'identité singulière du village trouve son expression sur les ondes de CBQM où de dignes anciens partagent le micro avec de bruyants violoneux et où la révérende Sue, animatrice de Heaven Help Me, parle de philosophie concrète et offre des recettes de biscuits. Allen observe le tout avec humour et tendresse, peignant du même souffle un tableau détaillé de la vie dans un village du Nord. 

Sensible à la manière dont la musique et la tradition orale nourrissent la culture, Dennis Allen, qui est aussi un musicien accompli, joue d'une bande sonore à plusieurs niveaux qui entremêle les fréquents messages personnels diffusés sur CBQM (« Angela, viens prendre le thé! ») et de généreuses portions de country traditionnel, cette musique qui coule dans les veines des habitants du Grand Nord.