Skip to main content

// Blogs // network's blog

network 15/10/2015 - 12:00PM

À la une: Cinéma Politica Fredericton

CP Fredericton

Avec tant de groupes, d’organismes et de bénévoles consacrant leur temps et leur énergie à maintenir les cinéclubs à travers le Réseau Cinéma Politica, nous avons cru qu’il serait pertinent de mettre en lumière des cinéclubs individuels, afin de représenter notre vaste réseau plutôt abstrait d’une manière plus concrète. Alors, de temps à autre, un cinéclub prendra la parole pour discuter de ses activités, ses défis, ses réussites et plus encore. Pour la septième édition de « À la une », nous avons demandé à CP Fredericton de nous envoyer leurs pensées et leurs réflexions.  Vous trouverez ci-bas la réponse, rédigée par l'équipe de CP Fredericton.  

Un des cinéclubs les plus dynamiques, CP Fredericton œuvre depuis déjà près de 10 ans. En général, le groupe se rencontre de septembre à avril, auprès de la Maison de conservation, au 180, rue St. John, à Fredericton. Le local est une adorable et douillette bâtisse de l’époque victorienne qui abrite le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick, un des plus anciens organismes environnementaux du Canada.  

Malgré quelques changements au fil des ans, avec des gens qui arrivent et d’autres qui partent, le noyau dur des passionnés assiste régulièrement aux projections et participe aux discussions animées qui les suivent. Lors de la première projection de l’automne, un des spectateurs a apporté un panier de juteuses tomates cerise de son jardin pour les distribuer. C’est le genre de gestes qui crée des amitiés (et parfois plus). Selon le sujet, la salle semble parfois trop grande, mais à d’autres moments, tout le monde est debout.

Au cours des sept dernières années, l’équipe organisationnelle est constituée de deux bénévoles assidues : Tracy Glynn, une militante et organisatrice communautaire également doctorante auprès de l’Université du Nouveau-Brunswick, et Sophie Lavoie, une professeure de la même Université. Tracy a été l’une des fondatrices du cinéclub CP, en collaboration avec un groupe de gens qui depuis sont, pour la plupart, partis de la capitale, mais qui ont laissé un héritage durable grâce à l’organisme. 

Tracy et Sophie gèrent toutes les responsabilités du cinéclub : l’installation et le rangement de la salle, le choix des films (avec l’avis des spectateurs réguliers), la publicité hebdomadaire, les réseaux sociaux, la recherche des animateurs, les demandes de dons aux divers organismes et la modération lors des discussions. Elles s’occupent également de la récolte des dons hebdomadaires pour payer les frais d’adhésion au réseau. Les spectateurs réguliers se rendent utiles dès qu’ils le peuvent. 

Cette année, en plus d’une très belle sélection de films, CP Fredericton est ravi de diffuser un certain nombre de pellicules produites localement et, dans lesquels certains de ses réguliers pourraient être les vedettes. La deuxième collaboration du cinéclub de Fredericton avec « What’s up docs? » permettra la diffusion de films par les étudiants des écoles secondaires de la région, qui, vu leur talent, pourraient être les grands réalisateurs de demain.C’est Matt Rogers, l’initiateur du projet, qui sélectionne les meilleurs films de 2015 pour l’événement.

Project Power - Guilda: Elle est bien dans ma peau - Tracing blood - We were children

Le cinéclub est également ravi de présenter le documentaire de Jon Mann PROJECT POWER sur la lutte militante contre le gouvernement du Nouveau-Brunswick qui a éclaté en 2010 lorsque le gouvernement provincial a menacé de vendre le service public de l’énergie, NB Power, à Hydro-Québec. La bataille a finalement amené à la défaite du parti Libéral aux élections la même année. Mann espère participer à la projection qui attirera, très certainement, un gros public. 

Fredericton projettera aussi la première mondiale en anglais du réalisateur acadien Julien Cadieux du documentaire primé GUILDA: ELLE EST BIEN DANS MA PEAU, sous-titré par lui-même pour l’occasion. Guilda raconte l’histoire des travestis de la scène des cabarets de Montréal. Cette projection aura lieu au cours du Silver Wave Film Festival, une collaboration qui a vu le jour il y a quelques années entre ces deux organismes. 

Le court et très beau documentaire TRACING BLOOD (2014) sur l’identité autochtone, de l’émergeante et prometteuse réalisatrice Lisa Jodoin, sera également présenté lors d’une soirée spéciale double avec NOUS N’ÉTIONS QUE DES ENFANTS un documentaire sur les abus dans les pensionnats du gouvernement canadien et le traumatisme qu’ils ont causé sur la population autochtone. Lisa descend des Innus du Québec et elle travaille à Fredericton pour le Réseau des connaissances des Autochtones en milieu urbain qui parraine, lui aussi, l’événement. 

Cinéma Politica Fredericton est emballé de tous ces films qu’elle a la chance de présenter et espère susciter des réflexions profondes et du progrès dans sa communauté.

 

Join us on Facebook