Skip to main content

// Blogs // network's blog

network 05/11/2020 - 11:00AM

CP Pandemic Playlist Vol. 2: Soins de santé et soins communautaires

Nous avons lancé notre première liste de lecture pandémique en mai afin de réfléchir aux injustices et aux inégalités inhérentes à l’assaut du système capitaliste contre le travail. Lorsque nous avons commencé à assembler la prochaine liste de films politiques à diffuser pendant la pandémie de COVID-19, George Floyd était encore en vie. La nature du thème, soins de santé et soins communautaires, nous a depuis convaincus d’inclure le percutant long métrage WHOSE STREETS? de Sabaah Folayan, un habile témoignage du pouvoir des soins communautaires et collectifs qui sont sortis de Ferguson pour inspirer un mouvement mondial. Avec les récentes manifestations dirigées par les Noirs contre la brutalité policière et le racisme anti-noir qui ont éclatées aux États-Unis, au Canada et dans le monde entier, le regard intime de Folayan sur la communauté qui s’est élevée autour du meurtre de Michael Brown a une résonance encore plus forte.

Nous espérons que la liste de lecture suivante contribuera à une culture de soins collectifs, aux communautés de résistance, et à un changement massif pour s’éloigner de la suprématie blanche et atteindre l’égalité et la justice pour les Noirs, les Autochtones et les communautés racisées de partout. Compte tenu de l’escalade de la violence des colons contre les pêcheurs Mi’kmaq en Nouvelle-Écosse et du racisme et de la complicité dont ont fait preuve les agents canadiens de la GRC, nous constatons une urgence particulière pour ce changement de cap au Canada, où le racisme institutionnalisé et interpersonnel est minimisé par les politiciens et reçoit moins d’attention chez le grand public.

Il y a néanmoins eu une réponse communautaire extraordinaire sous forme d’entraide, de coopération, de générosité et de solidarité pour soutenir à la fois les mouvements sociaux et les individus qui luttent contre la pandémie mondiale. Des travailleur.euse.s de première ligne qui prennent soin des malades, à ceux et celles qui travaillent avec des proches endeuillés ou fournissent des services essentiels – les soins n’ont jamais été aussi urgents, ni aussi essentiels à la santé des collectivités.

Les dix films suivants sont liés par leurs histoires de soins et de résistance, tout en offrant des critiques vitales des systèmes injustes et nuisibles. Bien qu’ils couvrent des sujets divergents, de la privatisation des soins de santé, aux soins infirmiers de première ligne offerts directement sur la rue, à la force de la famille face à la colonisation, ils partagent tous un engagement envers la justice sociale, le thème des soins et l’esprit créatif des mouvements sociaux progressistes.

Certains sont disponibles à la location sur les services de visionnement On Demand et par abonnement de Cinema Politica, d’autres peuvent être visionnés gratuitement.

Whose Streets? de Cinema Politica sur Vimeo.

1. WHOSE STREETS? (Sabaah Folayan, États-Unis, 2017, 103')

Le premier long métrage profondément émouvant et incisif de Sabaah Folayan expose la suprématie blanche et les actes de développement communautaire qui la confrontent courageusement et cherchent à la démanteler. WHOSE STREETS? est un visionnement indispensable dans le contexte actuel – c’est un film passionnément politique et habilement audacieux centré sur les soins communautaires noirs et la résistance collective. Dans sa représentation d’une des premières manifestations de Black Lives Matter à Ferguson, après le meurtre de Michael Brown, ce documentaire urgent est le récit du mouvement tel que raconté par les militants sur le terrain. Comme le dit Folayan : « Les techniques policières ne sont pas arbitraires. Elles sont spécifiquement et systématiquement conçues pour contrôler les Noirs, les autochtones, les personnes brunes – tous ceux et celles qui ne sont pas blancs. "

PAY-PER-VIEW / ABONNEZ-VOUS POUR VISONNER

 

United in Anger: A History of ACT UP de Cinema Politica sur Vimeo.

2. UNITED IN ANGER: A HISTORY OF ACT UP (Jim Hubbard, États-Unis, 2012, 93’)

Cette histoire du mouvement de lutte contre le SIDA aux États-Unis, cristallisée dans l’organisation new-yorkaise ACT UP (AIDS Coalition to Unleash Power), est un rappel poignant que la politique des pandémies n’est pas nouvelle pour les activistes du documentaire. Coproduit par Hubbard avec l’écrivaine-archiviste Sarah Schulman – et largement tourné par James Wentzy, vétéran d’ACT UP – ce film émouvant ajoute des interviews d’aujourd’hui à un assemblage intense d’images d’archives de réunions, de démonstrations et d’affrontements. À la suite du célèbre Projet d’histoire orale ACT UP de Hubbard et Schulman, UNITED IN ANGER nous montre comment les sentiments de deuil et de colère peuvent catalyser les actions collectives pour induire le changement. À quoi pourrait ressembler la version COVID-19 de UNITED IN ANGER en 2040 ?

PAY-PER-VIEW / ABONNEZ-VOUS POUR VISIONNER

 


3. MANIC (Kalina Bertin, Canada, 2017, 84’)

Peu de films ont si délicatement capturé l’essence de la santé mentale et des dynamiques familiales comme le fait MANIC. Grâce à un magnifique traitement visuel et sonore qui voyage à travers l’espace souvent chargé de la famille de la réalisatrice et leurs luttes connexes de santé mentale, Bertin a conçu un film convaincant et viscéral. MANIC est à la fois instructif sur les conditions de santé mentale et provocateur à travers sa narration qui porte, à la base, sur la recherche de moyens pour comprendre et soutenir de manière aimante. Ce film incroyable restera avec vous au-delà de votre visionnement—vous vous en souviendrez comme d’une expérience éclairante sur le sujet de la santé mentale, les soins et la famille pendant très longtemps.

ABONNEZ-VOUS POUR VISONNER

 

BIRTH OF A FAMILY , Tasha Hubbard, de l'Office national du film du Canada

4. BIRTH OF A FAMILY (Tasha Hubbard, Canada, 2017, 79’)

Le chef d’œuvre documentaire primé de Tasha Hubbard ne semble peut-être pas être une sélection évidente pour cette liste, mais BIRTH OF A FAMILY est l’un des films les plus puissants sur la résilience communautaire jamais publié au Canada. Hubbard passe quelques jours avec quatre frères et sœurs dans les pittoresques montagnes Rocheuses a qu’ils se réunissent pour la première fois après avoir passé des décennies séparés en raison de la brutale politique coloniale des « Sixties Scoop ». Des dizaines de milliers d’enfants autochtones ont été volés à leurs parents et « placés » dans des pensionnats au Canada et, dans ce film émouvant et transformationnel, Hubbard pose intimement son objectif sur quatre survivant.e.s qui, bien avancé dans l’âge adulte, se réunissent pour discuter de ce qu’ils ont perdu et de ce qu’ils peuvent maintenant forger ensemble. Il s’agit d’un récit crucial de résilience face à des systèmes oppressifs, mais aussi d’une histoire portant sur la façon dont la communauté, qu’elle soit fraternelle ou une communauté plus large de survivant.e.s, peut défier ces systèmes et écrire son propre avenir.

 

COVER/AGE de Cinema Politica sur Vimeo.

5. COVER/AGE (Set Hernandez Rongkilyo, États-Unis, 2019, 25’)

Les pandémies qui se produisent dans les sociétés fracturées par les inégalités sociales et économiques imposent toujours le fardeau le plus lourd aux plus vulnérables. Ce point dévastateur est clairement démontré dans COVER/AGE, mais ce court métrage urgent et inspirant ne s’y attarde pas: au lieu de cela, il suit les organisateur.trice.s du mouvement pour la justice sanitaire pour les immigrants en Californie et raconte l’histoire des travailleur.euse.s de première ligne qui cherchent à assurer des soins de santé pour tous – y compris les adultes sans papiers vivant aux États-Unis.

PAY-PER-VIEW / ABONNEZ-VOUS POUR VISIONNER

 

BEVEL UP: DRUGS, USERS AND OUTREACH NURSING, Nettie Wild, de l'Office national du film du Canada

6. BEVEL UP – Drugs, Users and Outreach Nursing (Nettie Wild, Canada, 2007, 45’)

Comme la pandémie de santé mondiale l’a rendu douloureusement évident, les travailleur.euse.s de la santé sont non seulement essentiel.le.s au fonctionnement de la santé de la société, mais ils effectuent aussi souvent leur travail à grand risque pour leur propre santé mentale et physique. Ce n’est pas un secret non plus que les femmes ont tendance à composer en grande partie cette main-d’œuvre à bas salaires. Avec l’exposé unique de Nettie Wild sur les infirmières de rue dans le Downtown Eastside de Vancouver, nous nous rappelons de l’intensité et de l’importance du travail qu’effectuent les travailleur.euse.s de première ligne du réseau de la santé. À la fois personnel et honnête, cet aperçu des soins de santé prodigués au niveau de la rue porte autant sur les relations qui forment et soutiennent les soins communautaires qu’il vise à penser au-delà des formes institutionnelles de soins de santé.

 

Revolutionary Medicine: A Story of the First Garifuna Hospital de Cinema Politica sur Vimeo.

7. REVOLUTIONARY MEDICINE (Beth Geglia et Jesse Freeston, Canada, 2014, 40’)

Un hôpital isolé qui s’alimente sur des panneaux solaires au Honduras sert de point focal qui rassemble les enjeux raciaux, de classe et de soins de santé. REVOLUTIONARY MEDICINE offre un regard inspirant sur les Garifuna qui vivent et s’organisent dans ce pays, alors qu’ils luttent contre la discrimination et la dépossession. Ce documentaire dynamique prouve que les soins de santé ne sont pas qu’une question de santé individuelle, mais aussi communautaire.

PAY-PER VIEW

 

8. FLOOD: THE OVERDOSE EPIDEMIC IN CANADA (Adam D’Addario, Canada, 2019, 73’)

Alors qu’un taux croissant et alarmant de Canadiens continue de mourir de surdoses et que la vie d’innombrables familles est déchirée, D’Addario et l’équipe derrière FLOOD explorent respectueusement les causes profondes ainsi que les moyens possibles de se sortir de l’épidémie de surdose. Nous disons « respectueusement » parce que, malheureusement, les traitements médiatiques des troubles liés à l’usage de substances prennent rarement la position politique de ce film: la toxicomanie est une question de santé sociale, pas une question criminelle. Avec le mandat déclaré de « réduire la stigmatisation autour de ces troubles d’inspirer les autres à agir », FLOOD localise cet enjeu de façon cruciale dans toutes les provinces canadiennes tout en présentant un appel à l’action clair et passionné.

VOIR SUR SITE OFFICIEL

 

Health Factory de Cinema Politica sur Vimeo.

9. HEALTH FACTORY (Håvard Bustnes, Norvège, 2010, 58’)

Un documentaire scandinave classique et astucieux qui explore de façon créative les processus et les conséquences désastreuses de la privatisation des soins de santé, HEALTH FACTORY explore une prémisse qui n’a fait qu’intensifier sa pertinence aujourd’hui. Des soins de santé accessibles, gratuits et de qualité sont un droit et une responsabilité publiques, d’autant plus que la pandémie COVID-19 rend plus visibles les lignes de la discrimination dans les soins de santé, qui continuent d’être tracées en fonction de la classe sociale, du genre et de la race.

PAY-PER-VIEW / ABONNEZ-VOUS POUR VISIONNER

 

10. A MESSAGE FROM THE FUTURE II: THE YEARS OF REPAIR (The Leap/The Intercept, 2020, 9’)

Nous avons pensé qu’il était approprié de mettre terminer cette liste de lecture pandémique avec un message du futur. Dans ce court métrage magnifiquement animé et plein d’espoir, les producteurs de The Leap et The Intercept posent des questions fondamentales qui impliquent directement la santé future de l’humanité. D’un monde sans prisons au logement social, en passant par l’abolition des frontières et la guérison de l’écosystème, A MESSAGE FROM THE FUTURE II fait suite au court métrage de 2019 et met en scène une distribution de « conteurs politiques » qui se penchent sur les années post-COVID pour raconter comment nous sommes collectivement passés du climat et de la crise démocratique à un endroit plus sain.

 

 

Join us on Facebook