Skip to main content

// Films // L' Encerclement

Credits

Richard Brouillette
Richard Brouillette
Michel Lamothe
Simon Goulet
Alexandre Gravel
Éric Morin
Richard Brouillette & Esteban Bernatas
Kathleen Fleming
Anrà Médiatextes
Mixage: Éric Tessier & Studio Harmonie
Producteurs ONF-ACIC: Monique Létourneau & Pierre Lapointe

Links & Reviews

Awards & Festivals

Sélection officielle: Rencontres internationales du documentaire de Montréal, 2008
Sélection officielle: Rendez-Vous du cinéma québecois, 2009
Sélection officielle: Berlinale, 2009
Sélection officielle: Buenos Aires Festival Internacional de Cine Independiente, 2009
Sélection officielle: Festival de cinéma des trois Amériques, 2009
Sélection officielle: Festival cinematográfico internacional del Uruguay, 2009
Sélection officielle: Documenta Madrid, 2009
Sélection officielle: Festival international de cinéma francophone en Acadie, 2009
Sélection officielle: Vancouver International Film Festival, 2009
Sélection officielle: Festival do Rio, 2009
Sélection officielle: Festival du film de Gand, 2009
Sélection officielle: International Film Festival Bratislava, 2009
Sélection officielle: Leeds International Film Festival, 2009
Sélection officielle: Oslo Internasjonale Filmfestival, 2009

Upcoming Screenings

Stay tuned for upcoming screenings!

previously screened

In Production

La démocratie dans les rets du néolibéralisme.

Synopsis

À travers les réflexions et les analyses de plusieurs intellectuels de renom, ce documentaire trace un portrait de l’idéologie néolibérale et examine les différents mécanismes mis à l’oeuvre pour en imposer mondialement les diktats.
 
Déréglementer, réduire la taille de l’État, privatiser, limiter l’inflation plutôt que le chômage, bref, financiariser et dépolitiser l’économie : les différents dogmes de cette pensée prêt-à-porter sont bien connus. Et s’ils s’immiscent lentement dans nos consciences c’est qu’ils sont diffusés à travers un vaste et inextricable réseau de propagande.

De fait, depuis la fondation de la Société du Mont Pèlerin, en 1947, les instituts de recherche néolibéraux, ces think tanks financés par des transnationales et des grandes fortunes, propagent inlassablement la pensée néolibérale au sein des universités, dans les médias, auprès des parlementaires, etc.

Cette idéologie qui s’affiche évidence, forte de la sanction historique et scientifique que semble lui avoir conférée la chute de l’URSS, a su intoxiquer tous les gouvernements, de gauche comme de droite. En effet, depuis la fin de la Guerre Froide, le rythme des réformes néolibérales est allé sans cesse s’accentuant. Souvent imposée par la force, que ce soit à travers les plans d’ajustements structurels du FMI et de la Banque Mondiale, sous la pression des marchés financiers et des transnationales ou même par la guerre, la doctrine néolibérale s’étend dorénavant à la planète entière.

Mais derrière l’écran de fumée idéologique, derrière ces beaux concepts d’ordre spontané et d’harmonie des intérêts dans un libre marché, par-delà la panacée de la «main invisible», que se cache-t-il réellement ?

 

Join us on Facebook