Aller au contenu principal

// Films // They're Killing Us (Nos están matando)

They're Killing Us (Nos están matando)

Emily Wright, Tom Laffay & Daniel Bustos / Colombie - États-Unis / 2018 / 21 ' / Espagnol / S.T. Anglais

Credits

Daniel Bustos Echeverry

À Venir

Restez à l'écoute pour toutes les projections à venir!

PRÉCÉDENTS

In Production

Ce doc suit des communautés autochtones, afro-colombiennes et campesinos alors qu’elles s’organisent pour protéger leurs terres et leurs peuples.

Synopsis

“Nos están matando” – “They’re killing us” – est devenu le cri de ralliement de mouvements sociaux partout en Colombie. Alors que le monde se concentre sur la démobilisation du groupe rebelle des FARC, une autre guerre se livre sur les leaders sociaux et les défenseurs des droits humains du pays — les mêmes individus qui ont un rôle important à jouer pour les efforts de paix du pays et l'édification d'une nouvelle Colombie. Alan Jara, l'ancien leader de l'unité d'aide aux victimes de Colombie, décrit ce qui se passe comme "un massacre au ralenti", en référence aux plus de 200 leaders communautaires qui ont été assassinés depuis qu'un accord de paix à été signé en 2016. Les activistes sont ciblés en toute impunité dans l'intérêt du contrôle du territoire, de l'exploitation minière illégale et de la culture illicite de semences.

THEY'RE KILLING US nous emmène dans le département du Cauca, où se déroule une part disproportionnée de cette violence, où nous suivons deux défenseurs des droits humains qui se font ménacer: Feliciano Valencia, un leader de la communauté autochtone de Nasa se battant pour les droits territoriaux, et Héctor Marino, un leader communautaire afro-descendant qui tente de mettre sur pied un groupe d'auto-défense pour la communauté, le Cimarron Guard.

À travers des scènes intimes et émouvantes, THEY'RE KILLING US nous montre le stress et les sacrifices que ces deux hommes font sur une base journalière afin de défendre les droits de leurs communautés. En mettant l'emphase sur leurs vies personnelles, le film nous emmène au-delà des grands titres et des stastiques (en moyenne, un leader est tué à chaque 4 jours) afin d'illustrer ce qui est réellement en jeu lorsque la paix est promise sans être livrée.

En se promenant dans VUS pare-balles, sur les rafles territoriales et les démonstrations organisées par les groupes autochtones, et en assistant à des cortèges funèbres dans les montagnes du Cauca, le public est guidé dans le véritable côté mortel du processus de paix colombien.