Into the Weeds

par Jennifer Baichwal
Un documentaire captivant sur le procès contre le producteur agrochimique Monsanto, dont l'herbicide est présumé cancérigène.
2022  ·  1h36m  ·  Canada
Anglais
À propos du film

INTO THE WEEDS suit le gardien de terrain Dewayne “Lee” Johnson et sa quête de justice contre Monsanto (aujourd’hui Bayer). L’affaire Johnson a été la première à être jugée dans le cadre d’une série de procès impliquant des dizaines de milliers de plaignants qui affirment que le désherbant Roundup de Monsanto, ou son homologue industriel Ranger Pro, a contribué à leur cancer. Le film suit ce procès révolutionnaire, tout en prenant du recul pour examiner les effets systémiques de l’herbicide le plus utilisé au monde.

Alors que nous alternons entre les détails et l’ampleur de l’impact de ce produit omniprésent, il devient évident que le verdict Johnson aura des répercussions mondiales. Notre point d’ancrage est toujours Lee : sa philosophie, son combat et sa lutte pour la justice face à une maladie débilitante et terminale. Monsanto (Bayer) sera-t-il contraint de modifier l’étiquette du Roundup ? Pour compenser les innombrables victimes ? Pour répondre à la multitude d’effets écologiques ? Nous examinons les limites des délits de masse et l’utilisation des tribunaux comme outil de bienfaisance sociale, ainsi que la probabilité que des dommages financiers affectent la pratique d’une entreprise valant des milliards. En racontant l’histoire de Johnson, INTO THE WEEDS se demande finalement si ce genre de combat de David contre Goliath est capable de provoquer un changement durable et substantiel.

Projections à venir

Restez à l'écoute pour des projections à venir!

Cinéaste
Jennifer Baichwal
Product.eur.rice
Jennifer Baichwal, Nicholas de Pencier
Product.eur.rice.s exécut.if.ive.s
Nicholas de Pencier, Daniel Iron, Geralyn Dreyfous
Producteur.rice associé.e
Nadia Tavazzani
Ecrivain.e
Jennifer Baichwal
Editeur.rice
Roland Schlimme, David Wharnsby
Cinématographie
Nicholas de Pencier, John Price
Composit.eur.rice
Daniel Lanois, Martin Tielli
Son
Dave Rose, Lou Solakofski
À propos du cinéaste

Jennifer Baichwal

Jennifer Baichwal est née à Montréal et a grandi à Victoria, en Colombie-Britannique. Elle a étudié la philosophie et la théologie à l’Université McGill et a obtenu une maîtrise en 1994, soutenue par une bourse majeure de McGill et une bourse de maîtrise de deux ans du FCAR.

Jennifer Baichwal réalise et produit des documentaires depuis 25 ans. Parmi d’autres films, installations et projets réalisés à l’aide de lentilles, elle a réalisé neuf longs métrages qui ont été diffusés à travers le monde et ont remporté de nombreux prix nationaux et internationaux. Let It Come Down : The Life of Paul Bowles a remporté un Emmy international en 1999. The Holier It Gets, un documentaire tourné au Canada et en Inde, a remporté le prix du meilleur documentaire culturel et du meilleur documentaire canadien indépendant à Hot Docs, en 2000, ainsi que le prix Geminis du meilleur scénario, de la meilleure réalisation et du meilleur montage dans une série documentaire. The True Meaning of Pictures, une méditation sur l’œuvre de Shelby Lee Adams, a remporté le Gemini du meilleur documentaire artistique en 2003, et continue d’être largement utilisé comme outil pédagogique dans les études de photographie et de cinéma dans toute l’Amérique du Nord. Manufactured Landscapes a remporté, entre autres, le prix du meilleur film canadien du TIFF et le prix Reel Current d’Al Gore. Il a été diffusé en salle dans plus de 15 territoires à travers le monde, après une exploitation prolongée et réussie au Canada, et a été désigné comme l’une des 150 œuvres essentielles de l’histoire du cinéma canadien par le TIFF en 2016. Act of God, qui traite des effets métaphysiques d’un coup de foudre, a ouvert le festival Hot Docs en mai 2009. Payback, une adaptation des Massey Lectures de Margaret Atwood produite par Ravida Din et l’Office national du film, a été présenté en compétition au Festival du film de Sundance en janvier 2012 et est sorti au Canada et aux États-Unis au printemps. Le long métrage documentaire Watermark, réalisé avec Edward Burtynsky et Nicholas de Pencier, a été présenté en première au TIFF 2013, est sorti au Canada par Mongrel Media et a remporté le prix du meilleur film canadien de Toronto Film Critics Association en janvier 2014. Il est depuis sorti dans onze pays. Baichwal et de Pencier ont coréalisé Long Time Running, un long documentaire sur la tournée d’été 2016 des Tragically Hip. Le documentaire, produit par Banger Films, a été présenté en première lors du gala du TIFF 2017, a ensuite été publié par Elevation Pictures, et a été diffusé par Bell et Netflix. Le projet Anthropocène, la plus récente collaboration de Baichwal avec de Pencier et Edward Burtynsky, comprend une grande exposition de tournée qui a débuté simultanément au Musée des beaux-arts de l’Ontario et au Musée des beaux-arts du Canada ; un livre d’art publié par Steidl ; un programme éducatif en partenariat avec la Société géographique royale du Canada et un long métrage documentaire, Anthropocène : The Human Epoch, qui a été présenté en première au TIFF 2018, a joué à Sundance et à Berlin, puis a remporté le prix de l’Association des critiques de cinéma de Toronto pour le meilleur film canadien et un Canadian Screen Award en 2019. Baichwal siège au conseil d’administration de Swim Drink Fish Canada et est membre du conseil consultatif du School of Image Arts de l’université Ryerson. Elle est directrice du conseil d’administration du Festival international du film de Toronto depuis 2016. Into the Weeds est le dixième long métrage documentaire de Baichwal.

 

Share

Facebook
Twitter
LinkedIn
Reddit
Tumblr
StumbleUpon
Pocket
Telegram
Email

Partager

Facebook
Twitter
LinkedIn
Reddit
Tumblr
StumbleUpon
Pocket
Telegram
Email